CGT-CGTU (1934-1935). Vers la réunification.

Book announcement (in French)

La scission intervenue dans la CGT en 1921-1922 s’est prolongée jusqu’en mars 1936. Les années de division ont installé des fractures profondes qui ne seront réduites que dans le contexte de la formation d’un front antifasciste.

À l’automne 1934 des contacts entre la CGT et la CGTU sont établis et ouvrent une longue période de discussions au bout de laquelle les conditions politiques de la reconstitution de l’unité vont se concrétiser.

C’est ce débat que l’ouvrage présente en publiant les sténogrammes des sept rencontres qui précédèrent la réunification. Après une introduction consacrée aux débats sur l’unité dans la période de division, chaque sténogramme fait l’objet d’une présentation. La question des fractions politiques dans les syndicats est également abordée ainsi que les principales décisions prises à Toulouse en mars 1936 lors de la reconstitution de l’unité syndicale.

Ainsi se trouvent réunis les matériaux essentiels d’un événement majeur de l’histoire syndicale nationale.

 

André Narritsens est membre du bureau de l’IHS CGT. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Anthologie du syndicalisme français (1791-1968), avec Jean Magniadas et René Mouriaux, Éditions Delga et IHS CGT, Paris, 2012 ; Pratiques syndicales du droit (20-21e siècles), avec Michel Pigenet, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2014 ; Histoire de la CGT, ouvrage collectif, Éditions de l’Atelier, Ivry-sur-Seine, 2016.

 

http://editionsdelga.fr/produit/cgt-cgtu-1934-1935/

Posted: 
16/04/2019