CfP: Femmes et migration : les itinéraires de l’attente dans la littérature italienne (XIXe-XXIe siècle)

Call for papers, deadline 15 June 2021 (in French)

Le présent appel à contribution porte sur l'attente chez les personnages féminins au sein des récits liés à la migration, en vue d’une publication collective en lien avec la littérature italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles. L'ouvrage interrogera l'évocation littéraire de la capacité d’action, y compris lorsque l’attente est contrainte, des femmes migrantes ou confrontées, directement ou indirectement, à la migration, qu’elles soient protagonistes ou non de la narration, que, dans les textes concernés, la migration soit élément principal ou secondaire de la trame narrative. L’objectif est de reconstruire les itinéraires de ces femmes, qui écrivent, témoignent, sont décrites, et de repérer les mutations qui se sont produites au fil du temps, entre le XIXe et le XXIe siècles, une période marquée pour l’Italie par l’ampleur et la diversité des phénomènes migratoires.

**

 

Terme polysémique, l’attente désigne à la fois un état d’âme, une action et une condition ancrée dans le temps, qu’on peut définir comme un écart entre deux moments ou comme une suspension de l’instant. Dans ce sens, l’attente peut être préalable à une rupture par rapport au moment qui précède, mais aussi constituer un temps long, celui de l’inertie qui nourrit les rêves et les craintes, les projets et les angoisses. Dans les récits sur les expériences migratoires la question de l’attente occupe une position centrale. Symbole ou moteur de la migration, souvent renforcée par des dispositifs dissuasifs et sélectifs, l’attente peut se cristalliser dans des formes variables individuelles et collectives. En effet, si les parcours migratoires se construisent, y compris du point de vue narratif, sur différentes temporalités, les moments de l’attente peuvent être pluriels et concerner autant les figures qui partent que celles qui restent.

Le cas des personnages féminins est particulièrement pertinent à étudier dans la mesure où il existe une mythologie féminine de l’attente (de la Pénélope d’Homère aux vedove bianche de l’émigration italienne entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle), avec la figure de la femme qui reste et attend le retour de l’homme, aujourd’hui largement remise en question. Une nouvelle approche historique et sociale met en effet en avant la « féminisation des migrations internationales », comme le soulignent Linda Guerry et Françoise Thébaud dans l’introduction du numéro « Femmes et genre en migration » de la revue Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°51, 2020, rappelant que « l’approche de longue durée a montré que la répartition sexuée des flux migratoires a considérablement varié au cours du temps ».

La littérature aussi livre des images qui viennent rompre avec l’imaginaire conventionnel, pour évoquer la capacité d’action, y compris lorsque l’attente est contrainte, des femmes migrantes ou confrontées, directement ou indirectement, à la migration, qu’elles soient protagonistes ou non de la narration, que, dans les textes concernés, la migration soit élément principal ou secondaire de la trame narrative. C’est sur ces thématiques croisées, l’attente chez les personnages féminins au sein des récits liés à la migration, que porte le présent appel à contribution, en vue d’une publication collective en lien avec la littérature italienne des XIXe, XXe et XXIe siècles, intitulée Femmes et migration : les itinéraires de l’attente dans la littérature italienne (XIXe-XXIe siècles).

L’objectif est de reconstruire les itinéraires de ces femmes, qui écrivent, témoignent, sont décrites, et de repérer les mutations qui se sont produites au fil du temps, entre le XIXe et le XXIe siècles, une période marquée pour l’Italie par l’ampleur et la diversité des phénomènes migratoires. Que les personnages féminins soient objets ou sujets de l’attente, comment cette thématique s’insinue-t-elle dans les récits et à travers quels points de vue ? Quels sont les territoires de cette attente et de quelle façon influence-t-elle l’imaginaire de la migration ? Les regards au féminin, dans leur pluralité et leur diversité (sociale, politique, religieuse, culturelle…), ont-ils des effets narratifs sur la représentation littéraire des processus migratoires ?

Modalités pratiques d'envoi de propositions

Les propositions d’article (rédigées en français) doivent comporter un titre, un résumé de 500 mots environ, une bibliographie critique essentielle et une notice biographique de 5 lignes. Elles sont à adresser à Isabelle Felici (isabelle.felici@univ-montp3.fr) et Giusi La Grotteria (giusi.la-grotteria@sorbonne-nouvelle.fr)

avant le 15 juin 2021.

Communication des propositions retenues et transmission des consignes de présentation : 15 juillet 2021

Date de remise des articles : 20 décembre 2021

Date prévue pour la publication du volume collectif : fin 2022-2023.

Comité de sélection des propositions

  • Isabelle Felici - Université Paul Valéry Montpellier 3
  • Giusi La Grotteria - Université Sorbonne Nouvelle
Posted: 
17/05/2021