The social history of black populations in France / Histoire sociale des populations noires en France

Seminars and workshop series, January - April 2019, Saint-Denis, France (in French)

Depuis plusieurs années, des  travaux étudient les formes de racialisation subies, ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race – entendue comme un fait social et non biologique – en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Depuis plusieurs années, des travaux étudient les formes de racialisation subies, ou revendiquées par certains groupes dans la société française, en particulier par les populations noires. Ils invitent également à analyser les usages sociaux de la notion de race – entendue comme un fait social et non biologique– en France et ils interrogent de façon générale la place à accorder à la « question raciale » dans l’historiographie française. Quelle histoire sociale des populations noires ces travaux permettent-ils de construire ? Dans quelle mesure, la catégorie « populations noires » est-elle pertinente et que peut-elle apporter ? Sur le plan empirique, force est de constater que les groupes susceptibles de s’inscrire dans cette catégorie sont plus ou moins bien connus. Comment dépasser la réduction de cette catégorie à des élites sociales ou militantes souvent bien étroites ?

Une place privilégiée sera faite en 2018-2019 aux recherches qui cherchent à mesurer les traces pratiques et symboliques laissées par l’esclavage et par ses abolitions. L’hypothèse que nombre de sociétés contemporaines peuvent être définies comme des sociétés « post-émancipation » a suscité d’importantes recherches depuis deux ou trois décennies. Que peut-on en retirer pour l’histoire sociale des populations noires en France ? Quelles perspectives ces recherches ouvrent-elles pour l’histoire de la question raciale, en France et ailleurs ?

Destiné aux étudiants en master et en doctorat, ce séminaire annuel est conçu comme un lieu de dialogue entre chercheurs travaillant dans des perspectives différentes, entre spécialistes de la France et d’autres espaces qui partagent les mêmes questions.

Pour les étudiants de master, la validation du séminaire reposera sur leur participation aux séances d’atelier du premier semestre. Ces séances seront consacrées à un travail collectif de recherche sur les albums photographiques de la mission Blaise Diagne de recrutement de soldats en Afrique de l’ouest en 1918. Il s’agira d’interpréter certaines de ces photographies en construisant une bibliographie et un corpus d’archives à partir des sources disponibles à Paris.

Programme

Toutes les séances ont lieu au Musée d’art et d’histoire, sauf celle du 4 avril

Mercredi 16 janvier 2019, Black Radical Kantianism

15h-18h Conférence exceptionnelle : Charles W. Mills
Charles W. Mills est Distinguished Professor en philosophie au Graduate Center de New York (CUNY). Il travaille sur la théorie politique et particulièrement sur la race. Il est l’auteur de plus d’une centaine d’articles, chapitres d’ouvrages, commentaires et recensions, ainsi que de six ouvrages: The Racial Contract (1997): Blackness Visible: Essays on Philosophy and Race (1998); From Class to Race: Essays in White Marxism and Black Radicalism (2003); Contract and Domination (avec Carole Pateman) (2007); Radical Theory, Caribbean Reality (2010): et Black Rights/White Wrongs: The Critique of Racial Liberalism (2017). En 2017-18, il fut Président de la section centre de l’association américaine de philosophie (American Philosophical Association).

Cette communication sera suivie d’une table-ronde avec:

Lionel Zevounou, Maître de conférences en droit public, Université Paris-Nanterre, (CRDP/IDHES)
Nicolas Martin-Breteau, Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lille 3, (CECILLE)
Modération: Sarah Fila-Bakabadio, Université de Cergy-Pontoise, (AGORA)

Contact et informations : Sarah.Fila-Bakabadio@u-cergy.fr.

21 mars
Musée d’art et d’histoire

Silyane LARCHER, CNRS – URMIS et Félix GERMAIN, Pittsburgh University "Marianne est aussi noire. Les femmes noires dans l'histoire des luttes politiques et sociales en France".

28 mars
Musée d’art et d’histoire

Ana Lúcia ARAUJO, Howard University « Mount Vernon et Monticello: Mémoire et histoire de l’esclavage dans deux sites patrimoniaux aux États-Unis »

4 avril
Archives nationales

Gilles LE BERRE, Maul ALLERA, Archives nationales « La question de l'esclavage : commémoration et lois mémorielles en France »

11 avril
Musée d’art et d’histoire

Anne LAFONT, EHESS « Modèles et personnalités noir.e.s de la modernité artistique (autour de l'exposition du musée d'Orsay : Le modèle noir de Géricault à Matisse, 25 mars-14 juillet 2018) »

18 avril
Musée d’art et d’histoire

Sébastien ROUX, CNRS, LISST-CAS « Grades d'amour. Politiques raciales de l'adoption internationale »

Musée d'art et d'histoire, salle de conférence - 22 bis rue Gabriel Péri
Saint-Denis, France (93200)

https://calenda.org/488963

Posted: 
11/01/2019